Un programme porté par des valeurs

Un programme porté par des valeurs

Ces cinq dernières années, le conseil rectoral a restauré un climat serein et stable au sein de notre université, tout en développant de nouveaux projets pour renforcer son rayonnement. En 2025, l’UCLouvain aura 600 ans. Cette longue tradition lui confère une force et un équilibre qui en font un acteur majeur de la recherche et de l’enseignement dans la société belge et internationale. Les défis à venir sont majeurs pour l’UCLouvain, je propose d’y répondre de manière volontaire, en m’appuyant sur un programme construit autour de trois axes.

Une université forte et solide

L’importance d’une institution comme la nôtre se mesure à la qualité de l’engagement de sa communauté, à la vigueur de son identité et de son audace. Le monde change. Nous avons de nombreux atouts pour anticiper ces évolutions et faire des propositions à la société. Nous voulons que l’UCLouvain en soit un moteur, un repère, une inspiration. Notre université est un lieu de savoirs, où l’on tend collectivement vers l’excellence, par la rigueur, l’exigence et l’émulation. Nos scientifiques s’engagent à faire reculer les frontières de la connaissance et s’affirment résolument en tant que « savanturiers » de la science. Notre université est un lieu de recherche, fondamentale et appliquée, menée avec passion et désintéressement. Ses milliers de chercheuses et chercheurs forment une communauté que réunit la volonté de connaître et de partager leur expertise, y compris avec les étudiantes et les étudiants. Aujourd’hui, nous devons continuer à nous investir pour faire de l’UCLouvain une université de référence. Nous pouvons afficher une université fière de ses valeurs, reconnue pour son attention à des enseignements de qualité, bien ancrée dans des collaborations européennes et internationales et engagée dans une dynamique de recherche largement reconnue.

Une université attentive à chacun·e de ses membres

Notre université est une maison commune où peuvent se retrouver toutes les personnes, d’où qu’elles viennent, dans le respect de leur diversité, avec leurs forces et leurs engagements. La tolérance profonde et le pluralisme qui l’inspirent font que chacun·e peut y trouver sa place, y chercher son épanouissement, y préparer son envol. Elle est un lieu de rigueur, mais aussi de générosité, et se montre attentive au bien-être des personnes qui y travaillent ou qui y étudient. Elle est attentive à une harmonie en son sein, née de l’attention à l’autre, du respect de la personne, de la bienveillance. Notre université est l’université de toutes et tous, dans une démarche résolument inclusive. L’innovation doit être mise en œuvre avec une attention extrême au bien-être de chacun·e, et au service des étudiant·es. Un enjeu primordial des prochaines années est de permettre à chaque membre du personnel de trouver l’épanouissement dans son travail quotidien. Il faut amplifier les mesures de simplification interne et porter une attention permanente à la charge de travail. Il faut porter une culture organisationnelle qui valorise le travail bien fait selon un rythme respectueux des personnes. Notre priorité porte sur le bien-être au travail, tant en interne (meilleur équilibre des temps de vie, reconnaissance de l’investissement des individus) qu’en externe (combattre l’inflation des décrets, l’alourdissement des procédures). Je souhaite renforcer les synergies entre les sites, encourager la coopération des membres du personnel, par exemple avec des formes de mobilité interne volontaire, soutenir notre politique du genre et de l’inclusion en général comme moteur de cohésion, améliorer les outils de notre communication interne et externe.

Une université ouverte

Notre université est un espace de pensée indépendante et critique. Elle forme des citoyennes et citoyens capables de penser de manière personnelle, de décrypter le monde actuel dans toute sa complexité, de démonter les stéréotypes et les propositions simplistes ou populistes, de fonder un savoir raisonné. Son discours est authentique et désintéressé. Nos paradigmes technologiques et scientifiques ne peuvent plus être dissociés des enjeux éthiques, des droits humains et de la transition vers un environnement préservé. Notre université est prête, par le développement de connaissances, à proposer des réponses aux dilemmes auxquels nos sociétés sont confrontées. Cette démarche est désormais au cœur des nouvelles formes de diffusion du savoir organisées dans des logiques plus collaboratives. Notre université est un creuset dans lequel se pense et s’élabore la transformation du monde et de la communauté humaine qui l’habite. Elle agit comme un levier de changement sociétal. Elle est à la pointe de l’expertise, de l’engagement et de la prise de responsabilité. Notre université est un lieu d’accueil et de rayonnement, national et international, de culture, de brassage des identités et des langues. Notre université poursuit son déploiement dans tous ses sites et campus. Elle assure le développement d’une stratégie internationale en phase avec nos valeurs.

L’expérience #UCLouvain

Mon envie de poursuivre l’action menée durant cinq ans se fonde dans la conviction que nous avons les moyens d’aller encore plus loin, de poursuivre une politique cohérente et utile à l’université.

Une élection rectorale est aussi le moment de dresser un inventaire. Chacune des propositions que je présente pour les années à venir se fonde sur un bilan lucide du chemin déjà parcouru. Cette période d’élection est un moment d’échanges, que j’entame avec enthousiasme. Partager les réalités de cette expérience, des acquis nombreux et d’un bilan est une responsabilité essentielle. Pour continuer à partager quotidiennement l’ « expérience UCLouvain ».

J’ai construit mon programme en consultant largement des membres de tous les corps et des étudiant•es, dans tous les lieux où nous exerçons nos activités : dans les facultés, les instituts, les services généraux, les cliniques, et sur les différents sites. C’est dans ces échanges, dans ces retours d’expérience, en entendant aussi les inquiétudes et attentes qui s’exprimaient, que s’est peu à peu préparé ce programme, fondé à la fois sur le bilan de ce que j’ai pu contribuer à installer depuis cinq ans et sur la volonté d’aller plus loin.

Un programme doit avoir une cohérence forte, parce qu’il est fondé sur des valeurs, des convictions, un projet. C’est ce que vous trouverez ici. Mais je veux continuer à être à votre écoute. Des questions nouvelles vont être soumises aux candidat•es à l’élection rectorale, des discussions et des débats vont avoir lieu durant plusieurs semaines. J’entendrai ce qui va être exprimé à cette occasion et je le prendrai en compte dans une démarche participative, qui est constitutive de l’esprit de notre université. Je m’engage donc à écouter toutes ces propositions et à intégrer celles qui me sembleront pertinentes et utiles pour le développement harmonieux de notre université, tout en gardant la cohérence d’un projet qui doit montrer une ligne claire pour les années qui viennent.

Je suis à votre écoute et serai heureux de recevoir toutes vos réactions sur mon programme, vos commentaires, vos propositions.