Vie étudiante

L’expérience étudiante

Vie étudiante

La vie étudiante doit offrir des conditions extra-académiques permettant aux étudiant·es de soutenir leur parcours d’études : bien-être culturel et sportif, aides sociales, prévention santé, alimentation, logement, etc. À l’UCLouvain, la vie étudiante dépasse largement ces objectifs communs ; les spécificités de l’animation, la richesse culturelle et sportive, les engagements multiples, la forte dimension internationale doivent transcender le vécu des étudiant·es. L’expérience UCLouvain est à la fois une expérience culturelle et multiculturelle, disciplinaire et interdisciplinaire et ouverte au débat.

Un bilan, des projets

Vie associative et kots-à-projets Bilan Proposition

Bilan Proposition La vie associative des étudiant·es est une richesse essentielle de l’UCLouvain. Membres de cercles, de régionales et de kots-à-projet, près de 2 000 étudiant·es s’engagent dans des projets collectifs à destination de la communauté universitaire. Les kots-à-projet sont un modèle d’engagement étudiant unique qui suscite un étonnement enthousiaste ; d’autres institutions universitaires, y compris internationales, viennent chaque année s’en inspirer. Le concept présent à Louvain-la-Neuve dès les premiers jours est implanté solidement à Woluwe et a fait ses débuts sur le campus de l’UCLouvain FUCaM Mons. À vocation très large dans leurs thématiques, les kots-à-projet peuvent plus encore devenir un facteur d’intégration des étudiantes et étudiants internationaux et bénéficier de plus de visibilité dans la communauté du personnel de l’Université. Les débats, les activités, les actions de l’animation étudiante et leur capacité à réinterroger nos sociétés sont des sources d’inspiration pour l’ensemble de la communauté.

Légende : Logos des kots-à-projet UCLouvain d'hier et d'aujourd'hui.

Cercles, régionales et folklore étudiant Bilan Proposition

Bilan Proposition Les cercles et régionales jouent un rôle important dans l’expérience UCLouvain. Depuis plusieurs années, le vice-recteur aux affaires étudiantes est en dialogue permanent avec les responsables de l’ensemble des cercles et régionales, pour adopter des règles concertées dans un climat de confiance. Sur nos différents sites, la vie estudiantine est très diverse. Nous avons à cœur qu’elle puisse se faire dans le plus grand respect de toutes et de tous, en privilégiant la prévention et les formations, tout en veillant à intervenir rapidement lorsque c’est nécessaire. La durabilité s’est aussi inscrite dans l’organisation et la gestion de toutes les activités, notamment par l’implémentation des gobelets réutilisables à Louvain-la-Neuve et à Woluwe, mettant ainsi en œuvre notre volonté collective de développer une dynamique positive sur le long terme.

La représentation étudiante Bilan Proposition

Bilan Proposition L’entrée dans la vie étudiante est souvent l’occasion pour des jeunes sortant du secondaire, à un âge où on acquiert le droit de vote, de découvrir aussi différentes formes d’engagement citoyen. Leur premier engagement, pour beaucoup, passe par la participation au bureau des étudiants dans leur faculté, en tant que délégué·es de cours et représentant·es de leur année d’étude. Ceci leur permet de participer directement à la politique de leur faculté. D’autres participent à la délégation étudiante regroupée au sein de l’AGL (assemblée générale des étudiant·es de Louvain). L’AGL joue ainsi un rôle majeur pour porter les demandes et revendications des étudiant·es au sein des différentes instances où se décide la politique de l’université : au sein du CEFO, où l’on gère les programmes d’enseignement avec tous les corps concernés et les facultés, au sein du conseil des affaires sociales et étudiantes, où se décident les politiques en matière de logement, de vie associative, des restaurants, d’aides financières. Mais aussi au conseil académique et au conseil d’administration où la délégation étudiante participe à la définition des grandes orientations de l’université, par exemple récemment, en initiant et en soutenant une politique d’investissement socialement responsable. C’est pour soutenir ces actions que l’université apporte un soutien financier pour assurer la continuité du mouvement étudiant et le suivi des dossiers en cours. Les étudiantes et les étudiants sont le cœur de notre université, il est essentiel qu’elles et qu’ils s’investissent dans sa gestion, dans un apprentissage de la vie sociale, associative et politique.

Des aides financières pour les plus démuni·es Bilan Proposition

Bilan Proposition À côté des allocations d’études de la Fédération Wallonie Bruxelles, l’UCLouvain a développé ces dernières années une aide régulière pour les étudiant•es à bas et moyens revenus, calculée au plus près de la réalité socioéconomique étudiante. Le montant alloué par l’université en 2018 sur ses ressources propres s'élève à plus de 1 700 000 €. Le nouveau mode de calcul de cette aide a permis d’augmenter de manière très significative le nombre d’étudiant•es aidé•es, tout en améliorant sensiblement la hauteur de l’aide apportée.

Des projets pour étudiant·es à profils spécifiques Bilan Proposition

Bilan Proposition L’attention portée par l’UCLouvain à des profils particuliers a pris la forme du projet PEPS (projet pour étudiant·es à profils spécifiques). Différentes catégories ont vu le jour depuis 2011 : handicap, troubles d’apprentissage, maladie, sport de haut niveau, pratique artistique ou activité d’entrepreneuriat. Le statut PEPS permet à des personnes en situation spécifique de bénéficier d’aménagements raisonnables et d’autres facilités durant leur parcours d’études, tout en maintenant les exigences académiques de leur programme. Aujourd’hui, ce statut est accordé à près de 600 bénéficiaires : 400 en situation de handicap ou de troubles d’apprentissage, plus de 120 sportifs et sportives, 18 entrepreneur·es et 7 artistes. Même si le succès y compris académique est indéniable, l’évolution particulièrement rapide (notamment due à la prise en compte des étudiant·es présentant des troubles d’apprentissage) pose aujourd’hui des soucis de logistique, particulièrement en période d’examens. Disposer d’un pool mutualisé de surveillant·es pendant les sessions doit permettre d’alléger le travail de gestion des facultés. Enfin, mettre en lumière les réalisations des bénéficiaires et les valoriser en tant qu’ambassadeurs et ambassadrices de l’UCLouvain permettra de renforcer la dynamique positive autour des PEPS.

Bien-être psychologique : stress, harcèlement, alcool Bilan Proposition

Bilan Proposition L’Observatoire de la vie étudiante permet de suivre dans le temps la santé des étudiant·es dans quatre axes déterminés : alcool et assuétudes, vie affective et sexuelle, activité physique et alimentation, stress et bien-être. Ces états des lieux directs ont permis à l’équipe des psychologues et à l’équipe santé de l’université d’adapter leurs services et leurs pratiques. Celles-ci ont d’ailleurs été renforcées pour faire face aux demandes croissantes. Dans le milieu de l’animation, la prise en compte du plan « Vers une consommation d’alcool responsable en milieu étudiant » est source de changements. Par ailleurs, cette année académique, a été décidée la mise en place d’une procédure et d’une structure pouvant accueillir plus efficacement et plus visiblement les plaintes des étudiant·es en matière de harcèlement, de violence et de discrimination. Cette nouvelle structure complètera utilement les dispositifs déjà existants pour les membres du personnel.

Le logement sur tous les sites Bilan Proposition

Bilan Proposition L’UCLouvain est un acteur majeur dans le logement étudiant. Avec plus de 5 000 logements (le plus grand parc immobilier privé de logements étudiants d’Europe), l’institution offre un standard de qualité et de prix qui régule le marché sur les sites de Louvain-la-Neuve, Woluwe et Mons. Le plan d’augmentation de 600 logements est en cours d’achèvement avec les projets « Ciseau » à Louvain-la-Neuve et « Vallon » à Woluwe. La priorité à Louvain-la-Neuve et à Woluwe, outre les nouvelles constructions, est à la rénovation. De nouveaux moyens dans le grand entretien du budget social ont été dégagés pour l’entretien (3 millions d’euros par an) : il s’agira dans les années à venir de mettre en œuvre cette volonté budgétaire dans l’amélioration du confort et l’augmentation de la durabilité des logements. À Louvain-la-Neuve, l’opportunité du nouveau quartier Athena-Lauzelle devra être saisie pour y assurer une présence étudiante. Ce nouveau quartier aura une dimension marquée en développement durable. Les kots-à-projet à vocation environnementale pourraient y être présents dans de nouveaux bâtiments basse énergie. À Mons, une priorité est de construire un bâtiment de logements pour remplacer le bâtiment H voué à la démolition. Un partenariat avec la HELHa est envisagé. Pour le site de Tournai, le développement d’une plateforme étudiante, comme il en existe une dans la Région Bruxelles-Capitale, est une priorité.

Accès au sport et à la culture Bilan Proposition

Bilan Proposition La pratique d’une activité physique et sportive et l’ouverture à différents courants culturels sont des éléments essentiels dans l’environnement universitaire. L’ouverture du Musée L, la construction de nouvelles infrastructures sportives (piste d’athlétisme, future piscine olympique) et le développement sur tous les sites d’expositions culturelles et de programmes d’activité physique sont devenus une réalité ces cinq dernières années. Une gestion plus dynamique et interactive visant à l’intégration de l’autre par l’activité culturelle ou sportive peut contribuer à développer un sentiment d’appartenance à la communauté étudiante. Une semaine de découverte sportive gratuite et encadrée permettrait de mieux faire se rencontrer les étudiant·es en mobilité internationale et le reste de la communauté. Des programmes tels que partager la discipline de l’artiste en résidence ou découvrir de nouveaux sports grâce à nos talents sportifs universitaires sont à encourager. C’est avec cette volonté d’inviter au sport et à la culture que je m’engage à rendre la carte culture, actuellement payante, gratuite pour tou·tes les étudiant·es de l’UCLouvain.

Développer des espaces d’enseignement Proposition

Proposition La dernière construction d’un auditoire à Louvain-la-Neuve remonte à l’an 2000 et depuis les effectifs étudiants sur Louvain-la-Neuve ont augmenté de manière importante. Le ratio étudiant·e/siège est en effet passé de 0,986 à 1,4. La construction d’un nouvel espace d’enseignement est devenu nécessaire. Le rapport du groupe de travail désigné par le conseil académique au sujet des nouveaux espaces d’apprentissage a rendu ses conclusions en décembre 2018. Quatre priorités se dégagent : la construction d’un auditoire de grande capacité permettant des formes d’enseignements multiples (de l’ex-cathedra à la pédagogie active), la mise à disposition d’un plus grand nombre d’espaces de basse capacité à destination de la seule pédagogie active, le maintien et le développement de l’équipement technologique et l’aménagement des espaces dits « perdus » comme lieux de vie étudiante. Ces conclusions suivent l’évolution des universités en pointe sur les nouvelles pratiques d’enseignement et les attentes des nouvelles générations étudiantes. Des projets concrets sont en cours, comme le nouveau learning center dans le bas de la ville à Louvain-la-Neuve.

Mieux reconnaître l’engagement associatif Proposition

Proposition L’engagement associatif fait partie de l’expérience UCLouvain et j’en souhaite une reconnaissance par l’université. Cette reconnaissance pourrait prendre la forme de crédits dans le programme académique ou d’une labellisation. Une alternative serait de développer des « certificats spécifiques ». Par exemple, un·e étudiant·e impliqué·e dans l’interculturalité via son engagement extra-académique, qui aurait suivi une troisième ou une quatrième langue ou des cours à option labellisés pourrait, à la fin de son cursus, recevoir, à côté de son diplôme, un certificat de « citoyenneté du monde ». Mais au-delà de la reconnaissance formelle, c’est aussi la reconnaissance informelle par la communauté UCLouvain de tout ce qui se vit sur ses sites qui dynamisera davantage l’engagement associatif sous toutes ses formes.

Renforcer les mesures d’accompagnement des primo-arrivant·es Proposition

Proposition La transition entre enseignement secondaire et université se traduit à l’UCLouvain comme dans les autres universités belges par un taux d’échec élevé. Avec le Pôle Louvain, le développement du programme Cursus a ouvert, à côté des missions du CIO, une nouvelle approche de l’orientation. Pour les primo-arrivant·es en premier bloc annuel, le rapport annuel présenté au conseil de l’enseignement et de la formation (CEFO) démontre que l’UCLouvain est à la pointe des dispositifs de remédiation et d’accompagnement. Ces dispositifs sont fréquentés, mais pas toujours par celles ou ceux qui en auraient le plus besoin. Le soutien de proximité par les pairs (mentorats, coachings, tandems étudiants) devra être plus développé.

Mieux accueillir la communauté étudiante internationale Proposition

Proposition Pour nos 5 000 étudiantes et étudiants internationaux, nous n’avons pas, au contraire de certaines universités étrangères, de formations préparant au nouveau cadre culturel et académique, exceptés les cours de français qui sont déjà offerts. De telles formations pourront être organisées en amont de la rentrée académique, associées à un suivi peer-to-peer tout au long de l’année. Les kots-à-projet seront associés à cet objectif. La CGEI (coordination générale des étudiants internationaux) est un acteur principal de ce moment d’accueil, de découverte de nos sites et de notre fonctionnement universitaire. Ce collectif étudiant accompagne l’étudiant·e international·e tout au long de l’année académique notamment en proposant des voyages découvertes du patrimoine belge. La CGEI a une représentation garantie au sein du Conseil étudiant ce qui permet de relayer des difficultés spécifiques propres aux étudiantes et étudiants internationaux.

Assurer des jobs étudiants de qualité Proposition

Proposition L’université recrute chaque année plus de 600 jobistes. Un grand nombre d’étudiant·es souhaitent accéder à des jobs étudiants de qualité. Avec un service de jobs coordonné par le service d’aide, l’UCLouvain pourra avoir davantage recours à ce public pour des jobs à haute valeur ajoutée comme l’accompagnement des primo-arrivant·es, la participation à des études spécifiques, et plus généralement le partage et la découverte de l’expérience UCLouvain. Cela offrirait non seulement une rétribution, mais surtout une expérience professionnelle utile pour les jobistes, potentiellement en lien avec leur formation.

Améliorer la mobilité Proposition

Proposition Paradoxe d’aujourd’hui, la mobilité est au cœur de toutes les préoccupations et le nombre de voitures en milieu étudiant ne cesse de croître. Des efforts de co-modalités (SNCB, STIB, TEC), des trottinettes et des vélos électriques, des espaces spécifiques (abris/douches) pour les cyclistes ont vu le jour. L’arrivée du RER à Louvain-la-Neuve et les nouvelles lignes de transport en commun sont essentielles pour diminuer l’empreinte écologique de chacun·e. Les moyens existants restent encore trop peu connus. L’application mobile étudiante Stud@UCLouvain pourra intégrer cette dimension. Des approches numériques continueront à être développées pour réduire les contraintes économiques et écologiques des enseignements intersites.