Une université engagée

Engagement

Aujourd’hui plus que jamais, l’université doit être une référence au cœur d’une société en mutation. L’UCLouvain joue un rôle majeur dans son environnement local et global. À ce titre, l’UCLouvain offre une plateforme unique d’analyse scientifique et critique des grands enjeux sociétaux pour alimenter les débats publics et contribuer à l’action citoyenne. Les attentes de la société à l’égard de l’université et le rôle d’éclairage et d’engagement que notre université porte dans toutes ses missions sont croissants. Notre communauté universitaire est très investie pour de nombreuses causes. Nous devons poursuivre cet engagement sociétal. L’université est aussi garante d’un espace de raison et de dialogue. Nous devons intensifier ce rôle dans nos missions d’enseignement, de recherche et de service. Nous ne le faisons pas seuls, et c’est aussi la force de l’UCLouvain : connecter les personnes et fédérer les énergies pour les mettre au service de la société.

Un bilan, des projets

Droits humains et liberté académique Bilan Proposition

Bilan Proposition Les droits humains, la liberté académique des universités, le droit à l’éducation pour les personnes réfugiées sont autant de problématiques qui ont été au cœur des préoccupations de l’UCLouvain et dont un membre du conseil rectoral a eu et continuera à avoir la charge. Notre université a ainsi dénoncé ouvertement, notamment via le conseil des recteurs, les atteintes à la liberté académique des universités, par exemple en réponse à la pression pour la fermeture de programmes universitaires en Hongrie. Elle a également intégré le réseau « Scholars at Risk » dans le cadre duquel elle accueille des scientifiques en danger.

Accueil des réfugié·es Bilan Proposition

Bilan Proposition Notre université a développé un programme unique de préparation aux études universitaires à destination des réfugié·es (Access2University). Ce programme, soutenu par un financement dans le cadre du plan Louvain 2020, en est à sa deuxième édition. C’est un magnifique témoignage de la solidarité parmi les membres du personnel. Je continuerai à soutenir ces initiatives car, si nous voulons participer activement au développement d’une société plus juste, chaque action compte.

Les relations avec le monde associatif Bilan Proposition

Bilan Proposition Peu d’universités à travers le monde ont la chance d’avoir leur propre ONG. Avec Louvain Coopération, nous avons une opportunité unique de transférer directement les connaissances et savoirs développés au sein de notre université au service du développement en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Notre université a été au rendez-vous ces dernières années pour soutenir son ONG dans des moments difficiles. De nouveaux horizons se dessinent à présent pour une collaboration plus étroite avec toute la communauté universitaire. Pour favoriser les échanges interculturels sur nos campus, notre université a aussi renforcé ses collaborations avec Le Placet, un foyer pour étudiant·es du Sud, ainsi qu’avec le Collectif des femmes, une association qui s’est engagée depuis plusieurs dizaines d’années dans l’insertion des personnes réfugiées. Toutes ces synergies avec le monde associatif, auxquelles s’ajoute la collaboration avec les kot-à-projets, sont essentielles. Ensemble, et forts de nos expertises respectives, nous pouvons avancer vers notre but commun et participer au développement d’une société plus ouverte et solidaire.

L’université comme lieu de dialogue Bilan Proposition

Bilan Proposition Pour que l’engagement de notre université prenne pleinement son sens, il doit être fondé par une réflexion en profondeur sur les enjeux politiques, économiques, sociaux, culturels : ce faisant, l’université doit être un lieu où se nouent les dialogues et agir régulièrement comme un facilitateur de rencontres. Nous avons ainsi reçu de nombreuses personnalités de tous les horizons pour des moments d’échanges forts. Ces rencontres permettent de connecter l’université à la société dans toute sa diversité et de faire venir la société à l’université, comme le concrétisent, chaque début d’année, la leçon inaugurale en sciences politiques et bien d’autres initiatives émanant de l’ensemble de la communauté universitaire. L’UCLouvain a aussi rassemblé à l’occasion de journées d’études ou de chaires Francqui des chercheuses et chercheurs et des responsables de la société civile, du monde politique, des entreprises, du secteur social et culturel pour les faire dialoguer librement autour des grands thèmes qui font débat. Nous devons préserver ce rôle essentiel d’être un lieu de débat et d’échange.

Légende: L’UCLouvain a rassemblé une cinquantaine de membres de la communauté universitaire et des responsables de la société civile, du monde politique, des entreprises, du secteur social et culturel pour les faire dialoguer librement autour des grands thèmes qui font débat. La synthèse de leurs échanges est reprise dans le volume publié en Open Access aux Presses universitaires de Louvain (pul.uclouvain.be) sous le titre L’université en dialogues.

À chaque année son thème ! Bilan

Bilan Depuis l’année des utopies en 2015-2016, chaque année a son thème : l’année Louvain de l’aventure scientifique (2016-2017), l’année des mondes numériques (2017-2018) et, cette année, l’année Louvainternational.

Légende : Années thématiques à l'UCLouvain.

Soutenir une dimension sociétale transversale Proposition

Proposition Nous contribuons toutes et tous, à notre façon, à l’engagement sociétal de notre université. Je souhaite que notre université continue à être au service de la société et que la dimension sociétale soit transversale à nos actions. Les cours en présentiel et les Moocs qui proposent une réflexion sur les enjeux de société doivent pouvoir se développer et être intégrés dans des programmes. À travers leurs cours, les enseignant·es transmettent des outils pour développer un regard critique sur ces défis et aider les étudiant·es à mieux comprendre les enjeux et les débats qui y sont liés. Il est important de diversifier les espaces pédagogiques qui permettent d’appliquer ce regard critique et les concepts vus au cours, notamment à travers des activités qui encouragent l’interdisciplinarité et la diversité des regards et des approches.

Diffuser des recherches à impact social fort Proposition

Proposition La recherche doit servir à mieux comprendre l’organisation de la société, et apporter des solutions innovantes aux défis présents et à venir. Et surtout, ces avancées doivent être partagées avec le plus grand nombre. L’engagement sociétal a toujours été une dimension importante présidant au choix des docteurs honoris causa de notre université. Cet engagement est aussi incarné dans le développement des plateformes interdisciplinaires Louvain4 et dans le lancement de nouvelles initiatives tel qu’un Louvain4Democracy, avec une attention à la vulgarisation et à la sensibilisation des citoyen·nes. En ce sens, de plus en plus de voix appellent à une science citoyenne qui reposerait sur l’implication citoyenne dans le développement des connaissances. Au-delà d’un slogan, je souhaite que cette voie nous permette d’explorer les horizons pour mieux travailler à faire ensemble de l’UCLouvain une université où l’on ose penser autrement, au service de notre environnement, du local au global.

S’engager dans la durée Proposition

Proposition L’UCLouvain a lancé plusieurs programmes à destination des personnes réfugiées et participe activement à des initiatives en faveur de chercheuses et chercheurs en danger. Ces initiatives fédèrent un grand nombre d’acteurs et d’actrices dans et autour de notre université. Nous mettrons en place un comité de pilotage Higher education in emergencies pour coordonner les différents projets au sein de l’institution, y compris les initiatives lancées ces dernières années (Access2University, formation dans les camps de réfugiés, soutien aux académiques en danger, par exemple). Si notre engagement se doit d’être réactif à des situations d’urgence, il ne peut se limiter à des actions ponctuelles guidées par l’actualité, mais il doit s’établir dans la durée.

Valoriser les engagements sociétaux Proposition

Proposition De notre engagement sociétal, nous n’attendons pas une reconnaissance matérielle. Il suffit qu’il soit visible et reconnu. Non pas par fierté personnelle, mais pour l’effet démultiplicateur qu’il peut susciter. Il est ainsi important de faire reconnaître, par exemple dans le cadre des programmes de cours, des mineures ou dans des portfolios d’insertion socioprofessionnelle en master, l’investissement dans des activités pédagogiques diversifiées et directement en lien avec des enjeux sociétaux. Par leur participation aux débats sociétaux, nos chercheuses et nos chercheurs permettent de clarifier des éléments factuels mais aussi, grâce à une mise en contexte, d’aider les citoyen·nes à se construire leur opinion, en toute liberté, sur ces enjeux de société. Ces interventions dans le débat public pourraient être relayées davantage via les réseaux sociaux de l’UCLouvain. Le dynamisme de nos alumni et des réseaux qui les fédèrent illustre aussi l’engagement sociétal de l’UCLouvain et cet engagement ne s’arrête pas aux membres actuels de l’UCLouvain mais va bien au-delà. À nous d’y contribuer et de le faire perdurer.

Une université connectée avec le monde politique Bilan Proposition

Bilan Proposition Notre université doit avoir des contacts réguliers avec le monde politique et établir des relais avec toutes les formations démocratiques. En Belgique et au niveau européen. C’est essentiel pour défendre nos intérêts, pour avoir une prise sur les décisions qui nous touchent directement, par exemple, pour modifier le décret paysage ou encore pour augmenter nos financements de recherche.

Légende : L’université doit être un lieu de dialogue, y compris avec les responsables politiques. Notre université doit avoir des contacts réguliers avec le monde politique et établir des relais avec toutes les formations démocratiques.