Développement durable

En transition vers demain

Développement durable

Les décisions de notre université doivent faire l’objet d’une analyse systématique en matière de durabilité. En 2015, l’ONU a défini 17 objectifs de développement durable. Ils inspirent à l’heure actuelle la grande majorité des politiques en cette matière. En particulier, le secteur tertiaire et l’enseignement supérieur ont le devoir de contribuer à ces objectifs. Les objectifs de développement durable, et en particulier les objectifs de santé et de bien-être (n°3), d’éducation de qualité (n°4), d’égalité entre les genres (n°5), d’énergie propre et abordable (n°7) et d’industrie innovante (n°9), sont de ce fait très présents au sein des différents chapitres de ce programme. Plusieurs grands défis devront faire l’objet d’une attention soutenue dans les années à venir : la mobilité, la réduction de la production de CO2, la consommation responsable et la diminution de la production de déchets. Mais l’UCLouvain a aussi le devoir de donner aux étudiant·es qui lui confient leur formation des clés d’analyse et de réflexion leur permettant d’appréhender la transition sur une base scientifique. Par leurs travaux, un grand nombre de chercheurs et de chercheuses participent déjà à mettre à la disposition de la société des technologies, des études et des réflexions qui contribuent à atteindre les objectifs du développement durable.

Un bilan, des projets

Une politique d’investissement socialement responsable Bilan Proposition

Bilan Proposition Sur base d’une proposition formulée par l’AGL et après instruction, le conseil d’administration de l’UCLouvain a décidé que tous les investissements financiers à venir se feraient dans des fonds socialement responsables. Par ailleurs, dans ses appels d’offre relatifs aux marchés publics, l’UCLouvain inclut systématiquement des clauses relatives au développement durable.

Une diminution de l’impact CO2 Bilan Proposition

Bilan Proposition De nombreux bâtiments de l’UCLouvain construits dans les années 1970 et 1980 sont énergivores et produisent de grandes quantités de CO2. Afin de réduire cette empreinte écologique, l’université s’est dotée en 2009 d’un plan énergie visant à réduire ses émissions de CO2 de 20 % à l’échéance 2020 et de 40 % à l’horizon 2030. Le suivi des données montre que les efforts consentis dans la rénovation des bâtiments, plusieurs millions d'euros chaque année, ont déjà permis de réduire les émissions de CO2 de 29,3 % par rapport à 2010, soit une réduction plus rapide que ce que prévoyaient les objectifs. Par ailleurs, l'UCLouvain a décidé en 2019 le lancement d'un plan "chaleur verte", pour une production de chaleur au départ de ressources renouvelables.

Vers une politique zéro-déchet Bilan Proposition

Bilan Proposition Les plastiques à usage unique ont été retirés du catalogue institutionnel de fournitures de l’UCLouvain. Le conseil rectoral a également décidé de progressivement supprimer les distributeurs automatiques de boisson dans les halls des auditoires et de les remplacer par des fontaines à eau en libre accès. Ces actions ponctuelles, mais importantes, doivent s’inscrire dans un objectif plus large et plus ambitieux tendant à aller vers une politique « zéro déchets », partout où cela est possible dans les bâtiments de l’université (facultés, services généraux, laboratoires…). Nous prendrons des mesures pour progressivement faire tendre la production de déchets vers zéro. Pour atteindre cet objectif, nous travaillerons à la modification des comportements et nous mettrons à disposition des solutions pratiques qui favorisent ces changements. Un tri sélectif existe déjà. En 2017, nous avons collecté à Louvain-la-Neuve 45 tonnes de papiers et cartons et 65 tonnes de métaux qui ont été recyclés. Des bulles à verre ont été installées dans différents bâtiments académiques. Mais, nous devons aller plus loin. Notre université, aujourd’hui encore davantage, doit être un modèle dans ces matières et un moteur de changement. C’est sa responsabilité face aux générations futures.

Une participation étudiante aux actions de sensibilisation Bilan Proposition

Bilan Proposition La communauté étudiante a lancé de multiples actions de sensibilisation en faveur du développement durable. Avec l’aide de la Maison du développement durable, de l’administration de la communication et de la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, elle a organisé le premier festival étudiant du développement durable : Cap Transition. Depuis deux ans, la Région wallonne octroie des aides financières aux actions étudiantes liées au développement durable. Plus de 50 % des subventions ont à chaque fois été attribuées à des initiatives de l’UClouvain. Les meilleurs mémoires de fin d’études en lien avec le développement durable sont également primés par Fondation pour les Générations Futures. Et l’UCLouvain a récolté plus d’un tiers des prix en 2018.

Légende : L’UCLouvain soutient les initiatives pour un monde plus durable : bike day, semaine Cap transition, Move for tomorrow, etc.

Un pilotage des actions en faveur de la transition Bilan Proposition

Bilan Proposition Sur base d’une proposition formulée dans le plan Louvain 2020, le conseil académique a décidé de mettre en place le conseil du développement durable qui regroupe des représentant·es de toutes les catégories du personnel ainsi que des expert·es. Le conseil coordonne les actions en faveur du développement durable prises à l’échelle de l’institution. Par ses contacts avec différentes administrations, le conseil émet des avis et propose des actions concrètes. À l’avenir, une cellule coordonnée entre les différentes administrations sera chargée de mettre en œuvre la vision stratégique du conseil et des organes de l’université, de contrôler et de faire rapport sur les effets des actions menées.

Participation au Sustainable Development Solutions Network Bilan Proposition

Bilan Proposition Le réseau des solutions de développement durable fonctionne depuis 2012 sous les auspices du secrétaire général des Nations Unies. Cette plateforme mobilise l'expertise scientifique et technologique mondiale pour promouvoir des solutions pratiques pour le développement durable, y compris pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable et de l'accord sur le climat de Paris. À cette fin, elle constitue un réseau mondial d'universités, de centres de recherche et d'institutions du savoir pour traduire en actions les dernières avancées en matière de développement durable. Actuellement, le réseau compte plus de 500 institutions membres issues de plus de 80 pays. Sur proposition du conseil du développement durable, l’UCLouvain a récemment créé avec l’UAntwerpen et la KU Leuven le nœud belge du réseau.

Trois hectares d’éco-maraîchage à Lauzelle Bilan Proposition

Bilan Proposition À l’initiative de la faculté des bioingénieurs et avec le soutien du conseil rectoral, trois hectares situés aux alentours de la ferme de Lauzelle ont été attribués à un vaste programme de recherche en éco-maraîchage. Des modules d’enseignement seront associés à ce projet qui verra sa production écoulée localement, et en particulier à la Louvain House. Ce programme fera l’objet d’un suivi scientifique par les chercheurs et chercheuses de l’UCLouvain.

Fédérer les initiatives à l’occasion d’une journée climat annuelle Proposition

Proposition Le climat est l’affaire de toutes et tous. Des efforts importants sont réalisés à travers l’université et de nombreuses initiatives sont développées dans toutes les entités. Je propose l’organisation chaque année d’une « journée Louvain climat » à l’occasion de laquelle différentes administrations de l’université seront invitées à présenter les avancées réalisées sur l’année, et des initiatives d’entités et de groupes étudiants seront présentées sur base volontaire. Cette journée sera l’occasion de faire un bilan annuel des progrès réalisés, mais aussi d’assurer une émulation par un partage d’idées et d’initiatives. La première journée Louvain climat pourrait avoir lieu à l’occasion de la journée mondiale annuelle du climat, le 8 décembre 2019. Cette initiative pourrait être proposée aux membres du Sustainable Development Solutions Network afin qu’un signal fort soit ainsi donné par le monde scientifique.

Former à la démarche durable sur des bases scientifiques Proposition

Proposition La mineure en développement durable offre une première approche du développement durable. Elle est accessible aux étudiant·es inscrit·es dans un bachelier prévoyant une mineure. Chaque étudiant·e qui le souhaite devrait pouvoir suivre, dans le cadre de sa formation une unité d’enseignement, éventuellement sous la forme d’un cours en ligne, qui aborde la problématique du développement durable. Le conseil de l’enseignement et de la formation (CEFO) sera chargé de faire des propositions, en concertation avec le conseil du développement durable.

Soutenir une mobilité partagée et l’utilisation de téléconférences Bilan Proposition

Bilan Proposition Les déplacements de service sont à l’origine de la production de grandes quantités de CO2 et le temps qui y est consacré contribue à l’alourdissement de la charge de travail. L’usage du télétravail se développe à l’UCLouvain depuis 2014 ; nous continuerons à soutenir son développement. Nous mettrons à disposition du personnel des outils permettant aisément les téléconférences et nous poursuivrons le développement d’espaces permettant aux membres du personnel en déplacement de disposer d’un espace d’accueil. L’UCLouvain analysera les modalités de collaboration possibles avec une société proposant des véhicules partagés à utiliser pour les déplacements de service indispensables.

Encourager des alternatives aux voyages en avion Proposition

Proposition Il est souvent nécessaire pour des membres du personnel d’effectuer des déplacements en avion. À l’occasion de l’organisation de tels déplacements, et lorsque c’est pertinent, nous inciterons à l’examen d’alternatives au déplacement en avion. Celles et ceux qui le souhaitent doivent également pouvoir, lorsque c’est autorisé par la source de financement, verser une compensation du CO2 produit par les déplacements.

Soutenir une mobilité douce Proposition

Proposition Comme elle le fait déjà, l’UCLouvain restera en contact permanent avec les acteurs de la mobilité (communes, provinces, régions, SNCB, TEC, STIB) afin de les éveiller aux problématiques spécifiques d’une université comme, par exemple, les déplacements des étudiant·es le dimanche soir. Il faudra aussi favoriser la mobilité cyclable en mettant à disposition des endroits de dépôt sécurisés où les vélos à assistance électrique puissent être rechargés.

Encourager un campus vert et écoresponsable à Mons Proposition

Proposition Par sa taille, le campus de l’UCLouvain FUCaM Mons constitue un lieu idéal pour tester des solutions innovantes qui peuvent être source d’inspiration pour les autres sites. Des panneaux photovoltaïques y ont été installés et des bâtiments basse énergie sont en projet. Des vélos électriques sont à la disposition des étudiant·es et du personnel pour favoriser la mobilité douce. Le schéma de redéploiement du site prévu dans les prochaines années fera la part belle à l’éco-responsabilité à travers la création d’espaces verts et la production d’énergie verte.

Valoriser la recherche écoresponsable Proposition

Proposition Avec nos partenaires et notre outil de transfert de technologies et d’investissement, la Sopartec, nous veillerons à ce que les technologies développées dans nos laboratoires, qui peuvent servir efficacement le développement durable, fassent l’objet d’un examen de valorisation. L’incubateur Centre d’Entreprises et d’Innovation (CEI) doit pouvoir accueillir de jeunes entreprises technologiques ou sociales actives dans le domaine du développement durable. La recherche et l’innovation sont des moteurs majeurs pour conduire l’ensemble de la société vers la voie de la transition. L’UCLouvain participera à cette dynamique depuis la recherche la plus fondamentale jusqu’au transfert vers le marché qui doit être éthique et responsable.